Vertigo(s) To André Gide

 

“Ah ! Ménalque, avec toi j’aurais voulu courir encore sur d’autres routes. 

Mais tu haïssais la faiblesse et prétendais m’apprendre à te quitter. 

Il y a d’étranges possibilités dans chaque homme. 

Le présent serait plein de tous les avenirs, si le passé n’y projetait déjà une histoire.”

Les nourritures terrestres

 

A.Gide

 

 

Project presented as part of the event 

To André Gide organized by the Catherine Gide Foundation

during the One hundred and fiftieth anniversary of the birth

of André Gide (November 22, 1869 - November 22, 2019)

 

Une critique de la lecture innocente 

Ilaria Crosta nous propose de visiter Les Nourritures terrestres d’une manière inattendue, au travers de son propre univers : « Ah ! Ménalque, avec toi j’aurais voulu courir encore sur d’autres routes. » Sa série de photos, intitulée signficativement Vertige(s), nous donnent le vertige, sans contredit. Dans un premier temps, elles tracent quelques-unes de ces routes pour nous et nous permettent ainsi de voir ce que nous n’aurions pas vu, pas su voir sans elles,

car « il y a d’étranges possibilités dans chaque homme ».

Avec ses instantanés, Ilaria Crosta reproduit, à sa façon, les multiples facettes des Nourritures, et la série qu’elle nous propose crée une tension insupportable entre le texte – « Le présent serait plein de tous les avenirs, si le passé n’y projetait déjà une histoire » – et les univers suggérés par ses créations. De la variation, elle tend vers un prolongement des Nourritures, et même vers un dépassement, nous invitant à faire de même. Ses photos deviennent ainsi des éléments de maïeutique pour revenir au(x) texte(s) de Gide. Elles se présentent à nous, entre autres, comme une critique de la lecture innocente : comme le Ménalque gidien, elles « haïssent la faiblesse » et rejettent une lecture confortable, sans remise(s) en question de soi et du monde. Ainsi, elles nous confrontent à Gide, certes, mais également, à son dépassement : à nous-mêmes, et à notre propre destin. C’est pour cela que ces photos, au lieu de simplement plaire, provoquent. Elles renferment le même potentiel subversif que le(s) texte(s) de Gide : « Il y a d’étranges possibilités dans chaque homme. »

Peter Schnyder